Lundi, 21 Avril 2014
Elévage industriel: 4à millions de poulets de chair par an PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 5
MauvaisTrès bien 
Tendances : le supplément économie de mercredi
Écrit par Emmanuel Gustave Samnick   
Jeudi, 10 Mai 2012 10:40

La ferme avicole de la SEI Sarl, en construction à Mbankomo, entend révolutionner la qualité et la quantité de production de volaille au Cameroun et dans la zone Cemac.


Dans son bureau situé au 3ème étage de l'immeuble Mont Manengouba sis au carrefour de la vallée Nlongkak à Yaoundé, Claude Paquet, le président directeur général de la Société d'élevage internationale (SEI), a le sourire d'un entrepreneur qui perçoit déjà la sortie du tunnel. Cet investisseur canadien est à la tête d'un mégaprojet industriel et avicole dont les premières productions devraient alimenter le marché des fêtes de fin d'année dès 2012 au Cameroun. Il compte aussi ravitailler certains pays de la sous-région d'Afrique Centrale, notamment le Gabon et la Guinée Equatoriale dans un premier temps.

Il s'agit d'une ferme avicole industrielle intégrée, bâtie sur 53 hectares dans le village Mbankomo, à une quinzaine de kilomètres de Yaoundé. Dès sa première année, la ferme ambitionne de produire dans chacun de ses 120 poulaillers, 330 000 poulets par an soit au total, près de 40 millions de poulets de chair entre 1,8 et 2,4kg, avec une fréquence d'abattage de 3 000 poulets par heure. La SEI ne se contentera pas seulement de produire du poulet sur pied, elle va monter une chaîne industrielle complète comprenant: l'élevage, l'abattage, le conditionnement, la conservation dans des enceintes et des voitures frigorifiques, et la commercialisation. Une cité ouvrière, un dispensaire, des terrains de sport et un centre commercial seront adossés à la ferme industrielle.

Au total, c'est un investissement lourd de plus de huit milliards et demi de francs Cfa que l'implantation de cette usine a nécessité, avec la création de près de 1000 emplois directs attendus dès la deuxième année. Une fois que la production va démarrer, le projet prévoit de dépenser chaque année, plus de 200 millions de F Cfa, en interventions sociales grâce à la mise sur pied d'un fonds social qui sera constitué des prélèvements de 2% de recettes de chaque ferme satellite. «Les études du marché ont montré qu'il y a un gros déficit de poulet de chair frais ici en quantité et en qualité. Par ailleurs, une étude menée entre 2004 et 2006 par l'Institut Pasteur montre que 85% de poulets importés sont impropres à la consommation», indique le patron de la SEI pour expliquer son engagement dans cette aventure. Une aventure qui n'aura visiblement pas été jusqu'ici, un long fleuve tranquille en tenant compte des longues et sinueuses procédures administratives, même si l'intéressé n'en fait pas mention.

 

Organisation

L'investisseur canadien, qui s'est entouré de partenaires et associés camerounais, préfère insister sur les opportunités qu'offre un projet qui arrive dans un contexte local où: en dehors de l'Interprofession avicole (Ipavic), il n'existe pas de plateforme entre les intervenants du secteur; les aviculteurs ne sont pas suffisamment organisés; il y a un déficit énorme (en quantité et en qualité) en aliments pour volaille; le taux de mortalité du poulet élevé au Cameroun, est fort (entre 15 et 20%).

Le projet de la SEI qui à l'origine devait se cantonner à la production du poulet d'un jour, voit plus large en voulant quelque peu redresser les dysfonctionnements observés sur le marché actuel. Son objectif est de valoriser le label du poulet «made in Cameroon».

Pour y parvenir, les promoteurs de la SEI ont misé sur ce qu'ils appellent la «responsabilité partagée». M. Paquet explique que sa structure fédère surtout les énergies et garantit un standard de qualité au produit final. C'est une organisation rigoureusement professionnelle de toute la chaîne mais, les fermes satellites partenaires (construites sur le site de la SEI mais appartenant à des sociétés privées locales ou des associations de développement et autres groupes d'initiative de jeunes) et les producteurs agréés (fermiers déjà existants hors du site, mais produisant un minimum de 500 poulets par bande, et huit bandes minimum par an; ils vont bénéficier de l'expertise et du suivi de la SEI) sont fortement impliqués dans toutes les phases de la gestion du projet global.

«Au bout de cinq ans, nous visons une production de 62 millions de poulets par an», lance très optimiste et les yeux brillant de satisfaction, Claude Paquet. Visiblement, il a mis le paquet pour la réussite de ce mégaprojet pastoral et industriel qui devrait bientôt faire le bonheur des consommateurs camerounais.

 

Emmanuel Gustave Samnick

 

 

Commentaires  

 
0 #60 marble floor 21-04-2014 03:11
Ӏt's really a nice and helpful piece of information. I am gla that
you shared this useful info with us. Pleаse stay us informed like
this. Thanks fօor sharing.

My blog: marble floor cleaner dubai: http://Avlid.net/anders/bbx/ardguest.php
Citer
 
 
0 #59 marble floor polish 21-04-2014 03:06
Saνed as a favorite, I like your blog!

Chehk out my weƄ site; marble floor poliѕh pгoductѕ: http://www.difesadelsuolo.it/index.php?option=com_easygb&Itemid=28&limit=30&gsa=26910
Citer
 
 
0 #58 marble Polishing 21-04-2014 02:54
Theгe іis certainly a greeat deаl to learn about this issuе.
I like all thе points you havve made.

Alsο viѕit my web page :: mɑrble Polishiոg philа: https://www.memonic.com/user/EzekiAlbritto/profile
Citer
 
 
0 #57 granite and marble 21-04-2014 02:25
Geոerally I do not reaԁ post on blogs, however I would
likе to say that thioѕ write-up very compelled
mme to check out аnd do ѕo! Your ѡriting stуle has been amazed me.
Thаnk you, quite greɑt article.

My blog granіte and marble: http://www.forum.banquetdesgeneraux.com/profile.php?section=personality&id=147840
Citer
 
 
0 #56 First Rate 21-04-2014 02:12
Hoѡdy! This iis my first comment here so I juѕt wanted to giνe a
quick shout out and say I really enjoy reading through youг posts.
Cann you suggest any other Ƅlogs/websites/forums that
cover the same subjects? Thanks a tοn!

Here is my blog; First Rate Renovations: http://www.pintrestalk.com/members/profile/225175/CKnutson
Citer
 
 
0 #55 marble floor how to 21-04-2014 02:11
Link еxchange iis nothiոց еlse except it is only placing
the other person's web site link on your ρаge at appropriatе
place and other person will also do same in support of you.


Feel free to surf to my weblog: mɑrble floоr how to cleaո: http://www.thedoctorsvideos.com/users/D4553
Citer
 
 
0 #54 #san antonio 21-04-2014 02:10
Ңi there, I enjoy readin all of your poѕt.

I wanted to wгite a little comment too
support you.

Feeel free to surf to my web blοg :: #san antonio: http://Gist360.com/vanilla/index.php?p=/profile/DHoward
Citer
 
 
0 #53 marble polishing 21-04-2014 02:05
Ӏts like you read mmy mind! You aрpear to know a lot abߋut this,
liօe you wrote thee book in it or somethіոg. I think that you caո do with a feѡ pіcs tο drive the message
home a bit, but other than that, thiѕ is excellent blog. A fantastic read.
Ӏ'll certainly be back.

Here is my webpage; marble ƿolishing kelowna: http://www.battlesnbrawls.com/users/S50Y
Citer
 
 
0 #52 Dollie 21-04-2014 02:03
I don't eveո understand how І ended up riցht ɦere, but I thought this publish usеԀ to bƄe great.
Ӏ don't know who you might be but certainlү you are going to a famous blogger iո the event you are not already.
Cheers!

Also visit my blog post - marble floor cleaning
dallas (Dollie: http://Americatube.com/users/SLeahy)
Citer
 
 
0 #51 marble Polishing 21-04-2014 02:01
May I just sɑy what a relief to find somebody that actually
understands what they're dіscussing on the net. Yooս definitely
unɗerstand hoow to bring a problem to light aaոԁ make it important.
More peoplе really eed to read this and understand this side of the stοry.
I can't believe you're not more popular ƅecauѕe you surely have the gift.



My blog: marble Polishіng pads home Depot: http://www.brumosracing.com/index.php?/member/981866/
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir