Mercredi, 16 Avril 2014
Accueil Sport SPORT Zacharie Pérevet annonce un recouvrement forcé
Zacharie Pérevet annonce un recouvrement forcé PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
QUOTIDIEN L'ACTU - SPORT
Écrit par Olivier A. Ndenkop   
Mercredi, 22 Février 2012 16:12


Le ministre de l'Emploi vient d'instruire le Coordonnateur national du Programme intégré d'appui aux acteurs du secteur informel d'engager une « opération coup de poing ».

Selon le ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle (Minefop), « les défis que doivent relever le gouvernement en matière d'emploi sont nombreux et pressants ». Zacharie Pérevet a rappelé que selon « l'enquête nationale de 2010 sur l'emploi et le secteur informel », le Cameroun est un réservoir de chômeurs. « Sur une population active de près de 9 millions, seulement 10¨% d'emplois sont créés par le secteur moderne. Le reste des emplois est fourni par le secteur informel et ceux-ci sont caractérisés par leur forte précarité », avoue le ministre en charge des questions d'emploi au Cameroun.

Pour tenter de résoudre cet épineux problème de chômage, le gouvernement a créé une panoplie de programmes destinés à appuyer les sans-emplois. On y compte le Programme intégré d'appui aux acteurs du secteur informel (Piaasi). Seulement, selon le ministre Pérevet, ce programme peine à recouvrer les fonds mis à la disposition des emprunteurs. « Le taux de remboursement n'est que de 30%. Les jeunes prennent les fonds mis à leur disposition comme une aide de l'Etat », s'est désolé le Minefop lundi dernier lors d'une communication au siège du Piaasi.

L'heure n'est plus à la passivité. Le Minefop veut recouvrer les fonds du Piassi par tous les moyens. D'ailleurs, « une opération spéciale de recouvrement forcé dans les dix régions baptisée Coup de poing Piaasi se déploiera dans les jours qui suivent dans toute l'étendue du territoire », annonce le ministre. En clair, il a instruit Melone Loé, le Coordonnateur national du Piaasi « d'engager cette opération sans délai cette opération qui associera tous [les] relais à savoir les délégués régionaux du Minefop, les secrétaires techniques régionaux, les points focaux du Piaasi et la force publique ». Cette dernière composante laisse présager des descentes musclées dans les structures créées par les fonds issus du Piaasi et donc les bénéficiaires n'ont pas daigné retourner l'ascenseur.

Melone Loé pour sa part révèle que depuis 2005, le Piaasi a mis à la disposition des Camerounais et Camerounaises, des prêts à hauteur de sept milliards. Les sommes remboursées jusqu'à ce jour ne sont que de 2,1 millirds, à en croire les chiffre du Piaasi. Toutefois, ce programme, selon son Coordonateur a formé « de 2005 à 2010, 11 850 acteurs sur le plan national, 456 maîtres artisans. Il a crée 39 644 emplois dont 9 911 emplois directs et 27 733 emplois indirects... »

Seulement, au-delà de l'autoglorification du ministre de l'Emploi et du Coordonateur national du Piaasi, il reste que les jeunes se plaignent de la complaisance et des basses manœuvres qui entourent, selon eux, les financements des projets au Piaasi. A quoi il faut ajouter ce qu'ils appellent « détournement de projets ».

Olivier A. Ndenkop

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir