Lundi, 21 Avril 2014
Ouest: La région renoue avec le noble art PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
SPORT
Écrit par Jérôme Serge Todjom   
Vendredi, 03 Août 2012 11:39

Une nuit de boxe sera organisée le 10 août prochain au Palais des congrès de Bafoussam


Les amateurs du noble art seront enfin servit dans la ville de Bafoussam. Depuis plusieurs années, cette partie du territoire camerounais n'avait plus vécu une compétition de boxe. Mais, la discipline reprend du service le 10 août prochain, avec des duels alléchants. Sept combats amateurs et cinq affiches professionnelles dans les catégories lourds et légers, meubleront cette soirée de renaissance de la boxe à Bafoussam. Ce sera une occasion pour les amoureux de cet art de découvrir des boxeurs venus de Douala, de Yaoundé, de Dubaï et de Guinée-Equatoriale.

On aura Ndassi l'unique boxeur professionnel résidant à Bafoussam chez les supers lourds; ainsi qu'Ismaël Mahaman, un autre super qui avait représenté le Cameroun au championnat amateur du monde en 2010 en Azerbaïdjan. Bien avant cela, il avait défendu les couleurs nationales aux Jeux olympiques en Chine de 2008. A cette liste, s'ajoutent Hervé Fanmoue, un autre pugiliste camerounais qui évolue du côté de Dubaï, ainsi qu'Armando Moliko.

Au cours de cette soirée, il y aura aussi de l'humour et de la musique. Cet évènement est organisé par Claude Kouam, un ancien boxeur camerounais, entraîneur professionnel de boxe à Dubaï. «Notre objectif premier, c'est de relancer les activités de la boxe longtemps en hibernation depuis quelques années dans la région de l'Ouest. Ensuite, répondre aux besoins de nombreux jeunes qui nous sollicitent», renseigne le coach de Contender boxing club de Dubaï. «Nous-nous sommes rendus compte que de retour au pays, de nombreux jeunes sont intéressés par cette discipline. Malheureusement, ils manquent d'encadrement et sombrent dans le découragement. Nous voulons les prendre en charge, afin de leur offrir un avenir meilleur dans la boxe, comme c'est le cas avec le football», a-t-il poursuivi. A cet effet, la région de l'Ouest sera désormais dotée d'un ring, un don de la Fédération camerounaise de boxe, qui soutien cette initiative.

Les jeunes de la ville de Bafoussam préparent cette soirée de boxe depuis quelques semaines, si l'on s'en tient aux nombreuses séances d'entrainements observées. Pour les encourager à s'intéresser à la boxe, le promoteur de l'école Kouam Gym boxing club de Bafoussam, qui compte environ 26 apprenants, propose une bourse d'étude à tout jeune boxeur qui se distingue dans ses études tout en remportant des lauriers aux Dixiades auxquelles il prend part. Le promoteur de ce gala de boxe aspire au professionnalisme: «nous aspirons à organiser des compétitions de boxe, à l'image de ce qui se passe en l'occident, afin de permettre aux acteurs de trouver un intérêt pour cette discipline». Une détermination qui va peut-être booster les dirigeants de la Ligue régionale de boxe.

 

Jérôme Serge Todjom

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir