Mercredi, 23 Avril 2014
Accueil Société SOCIETE Santé: Croisade contre les médicaments de rue
Santé: Croisade contre les médicaments de rue PDF Imprimer Envoyer
SOCIETE - SOCIETE
Écrit par Jean Claude Fogno   
Jeudi, 02 Août 2012 16:01

Une synergie d'action se met en place pour tenter de briser le phénomène.


Les praticiens de la santé sont formels, la contrefaçon de médicaments constitue un risque majeur pour la santé publique et l'une des nouvelles manifestations de la criminalité les plus inquiétantes. Et les acteurs de la chaîne de la lutte réunis le 31 juillet dernier à Yaoundé ont tiré la sonnette d'alarme sur la gravité des médicaments contrefaits. C'était au cours d'une conférence débat fort courue sur le thème, «projet de sensibilisation sur les dangers des médicaments» réunissant Nouveaux droits de l'Homme, Solutions Cameroun, le ministère du Commerce, sous l'égide de l'ambassade des Etats-Unis au Cameroun.

Pour le chef du projet Blaise Kamga, il s'agit de la première phase dans la région du Centre qui marque le début de la campagne de plaidoyer pour une solution durable. Selon la représentante de l'ambassade des Etats-Unis au Cameroun, ce phénomène a atteint 75 milliards de dollars US cette année dans le monde. Les raisons de la recrudescence sont attribuées à l'indisponibilité des médicaments de bonne qualité, les coûts très variant dans le différents pays, et la faiblesse de la législation visant la répression au Cameroun, à côté des causes lointaines comme l'instabilité des frontières, la dévaluation du F Cfa.

«C'est avec l'ambition de contribuer à une lutte proactive contre cet enjeu de santé publique qu'est né le Programme contre les médicaments contrefaits au Cameroun que Solutions Cameroun, aux côtés de NDH Cameroun et de All Women Together conduisent depuis près de 8 mois. C'est pourquoi, en toute indépendance, nous nous sommes engagés de tirer la sonnette d'alarme pour informer le plus grand nombre et former les acteurs engagés dans cette lutte pour la préservation de la vie», explique le coordonnateur Léon Tigoufack.

Du 27 au 29 mars dernier, l'opération «Cobra» visant la lutte contre les médicaments contrefaits et la «criminalité pharmaceutique au Cameroun», a été conduite par le Bureau national Interpol, et a abouti à la saisie de près de 160 tonnes de médicaments sur les marchés en plein air, et dans des magasins clandestins ou non agréés. Il s'agit des médicaments contrefaits, des médicaments périmés, de médicaments non-homologués, non-identifiés, ou encore homologués mais détournés. C'est dire combien ce fléau a pris de l'ampleur malgré une volonté politique affichée d'en découdre.

 

 

Jean Claude Fogno

 

 

Mise à jour le Jeudi, 02 Août 2012 16:09
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir