Vendredi, 18 Avril 2014
Accueil Société SOCIETE Bafoussam: Lutte contre la délinquance
Bafoussam: Lutte contre la délinquance PDF Imprimer Envoyer
SOCIETE - SOCIETE
Écrit par Administrator   
Jeudi, 02 Août 2012 11:15

Une rafle policière a permis de fermer plusieurs salles de jeux et des laveries de véhicules dans la ville.


La quiétude a presque disparu des quartiers haoussa, Tchitchap, Bamendzi et environs de la ville de Bafoussam. Pénétrer dans ces quartiers à heures tardives relève de la bravoure. A pied comme à moto, c'est un véritable far-West. La dernière sortie des seigneurs de la nuit est encore fraîche dans les mémoires. «Une dame qui revenait d'un voyage s'est fait braquer par à l'aide d'un fusil traditionnel, juste à l'entrée de son domicile au quartier haoussa», informe Michael Minang Atsu, commissaire principal de police du 2ème arrondissement de Bafoussam.

Les bandits ont emporté un téléphone portable haut de gamme, une importante somme d'argent, des bijoux, et l'on passé à tabac.

«C'est presque toutes les heures qu'on est sollicité pour intervenir pour un cas d'agression, de vol à main armée, de braquage, et de bien d'autres actes de violence», renseigne le commissaire, surtout en cette période de vacances. Autant de raisons qui ont poussé les éléments du commissariat du 2ème arrondissement à ratisser les quartiers suscités le 31 juillet 2012, pour traquer les poches de refuge des malfrats.

Une opération de rafle dans des salles de jeux, des laveries de véhicules, a permis d'interpeller une cinquantaines de personnes. «Beaucoup de délinquants débutent leur apprentissage dans des salles de jeux ou des laveries de voitures», note Michael Minang Atsu. Il fait savoir qu'après une partie de jeu de hasard, lorsque ces derniers n'ont plus d'argent à miser, ils mettent en œuvre des plans de braquage ou d'agression.

Les élèves qui se frottent à ces milieux cèdent facilement à la tentation, séduits par les butins. «La tentative de banditisme débute aussi dans les laveries de voitures où facilement, certains jeunes se livrent à des fouilles systématiques des caches de véhicules, à la recherche d'argent, de téléphones portables, ou de lecteurs autos», commente le commissaire. Selon des informations recueillies au commissariat, cette rafle permettra d'exploiter des suspects, afin de recouper les informations et permettre d'atteindre les chefs de gangs.

 

Jérôme Serge Todjom

 

 

Commentaires  

 
0 #1 bijoux 27-03-2014 02:46
Hello, There's no doubt that your web site might be having internet browser compatibility problems.
Whenever I look at your website in Safari, it looks fine but when opening in IE, it has some overlapping issues.
I simply wanted to give you a quick heads up!
Other than that, great site!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir