Ghana: Le président Atta-Mills sera inhumé aujourd'hui Imprimer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
POLITIQUE
Écrit par Alphonse Sinkam   
Vendredi, 10 Août 2012 14:24

Le pays tout entier rend hommage à son défunt chef d'Etat mort brusquement le 24 juillet dernier.


C'est aujourd'hui vendredi 10 août, que les ghanéens conduisent à sa dernière demeure l'ancien président de la République, décédé le 24 juillet 2012. Après l'annonce de sa mort par un communiqué de la présidence diffusé dans l'après-midi du mardi 24 juillet, le vice-président de la République, Dramani Mahama, a prêté serment dans la soirée du même jour devant le parlement comme président intérimaire du pays.

John Atta-Mills est brusquement décédé dans un hôpital de la capitale ghanéenne, alors qu'il était revenu au pays quelques heures plus tôt, en provenance des Etats-Unis où il avait subi des examens médicaux. Sa mort brutale a provoqué de nombreuses réactions au Ghana et à l'étranger, dont celle du président américain Barack Obama, qui a salué un homme qui «a travaillé inlassablement pour améliorer la vie des Ghanéens. Il a aidé à promouvoir la croissance économique au Ghana (...), et en a renforcé la solide tradition démocratique».

Une semaine de deuil national a été décrétée dans le pays. Ses funérailles commencées mercredi 8 août dernier, s'achèvent aujourd'hui en présence de nombreuses délégations étrangères dont celle des Etats-Unis, conduite par la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, actuellement en tournée sur le continent africain. Plus d'une dizaine de chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus à la cérémonie officielle qui va précédée son inhumation.

John Atta-Mills sera enterré non loin d'Osu, le fort qui abrite les services de la présidence. Depuis mercredi, la dépouille du défunt président est exposée au complexe qui abrite le Parlement ghanéen à Accra, où officiels et curieux ont défilé jusqu'à hier pour rendre un dernier hommage à l'illustre disparu.

La France sera représentée à la cérémonie par son ministre en charge de la Francophonie, Yamina Benguigui. La présence de tous ces officiels va sans doute donner lieu à des échanges de points de vue sur les principaux dossiers qui interpellent actuellement les dirigeants du continent comme la situation au Nord du Mali, la guerre à l'Est de la RD Congo qui induit un refroidissement des relations de ce pays avec le voisin Rwandais, le sommet de la Francophonie à Kinshasa avec des doutes sur la venue de certains participants, ...

Agé de 68 ans et en poste depuis 2009, le défunt président du Ghana venait de fêter, trois jours auparavent, son anniversaire. Il est le premier président en Afrique au Sud du Sahara à recevoir le chef de l'exécutif américain, Barack Obama en 2009.

 

 

A.S.