Dimanche, 20 Avril 2014
Accueil Politique POLITIQUE Commune de Bandja: Le conseil s'achève en queue de poisson
Commune de Bandja: Le conseil s'achève en queue de poisson PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jérôme Serge Todjom   
Lundi, 11 Juin 2012 10:13

L'exécutif communal et l'organe délibérant ne sont pas parvenus à un accord samedi dernier, au cours de la session d'approbation du compte administratif de 2011


Les comptes de gestion de Gabriel Mbomgning et du receveur municipal n'ont pas été approuvés par les conseillers municipaux au cours du conseil municipal du 9 juin dernier. Certains conseillers ont estimé que le maire n'avait pas signé le document de gestion du receveur municipal qui n'avait pas lui-même visé son document comptable présenté aux conseillers.

« Je ne peux pas me prononcer sur ce document car je viens de le recevoir en même temps que vous. Mais puisque le miens vous l'avez reçu quelques jours avant cette rencontre, je suggère que le conseil se penche pour confronter les chiffres des deux instruments », propose Gabriel Mbomgning. Cette option est battue en brèche par certains. « Nous ne pouvons accepter cette proposition. Il est préférable que nous annulons cette session pour que le maire la convoque une fois s'être entendu avec son receveur », note M. Kontchou, un des conseillers municipaux. Cependant, Thomas Dakayi Kamga, président de séance refuse l'option du vote des conseillers proposée par l'un d'entre eux, et maintient le renvoi de ce conseil d'approbation des comptes du maire et du receveur municipal.

Fronde

Néanmoins, le conseil accepte de se pencher sur quelques délibérations à eux présentées par le maire. C'est à cette phase qu'on peut observer le gros hiatus au sein du conseil. Les pros et les anti- Mbomgning. L'exécutif communal pose sur la table des conseillers, un projet d'adduction d'eau dans le centre urbain de Bandja d'un montant de 80 millions qui divise les conseillers. Les conseils des chefs traditionnels de Babouantou, de Fondanti, n'ont pas calmé les ardeurs. « A mon avis, je pense que le maire Mbomgning qui est à la fin de son 2ème mandat, veut vraiment laisser aux populations de cet arrondissement de l'eau potable, qui est un véritable casse tête ici. Seulement, on a l'impression que la bataille de sa succession est ouverte», constate S.M Pierre Kalleuh Mongoue, chef Babouantou. Un point de vue que ne partage pas certains conseillers, comme François Ndjelle, par ailleurs président de la Fécacyclisme.

La moutarde est montée au nez de certains conseillers, lorsque le receveur municipal a refusé de payer les jetons de présence, au motif que les conseillers eux même ont demandé le renvoi de la session. «Mais nous avons quand même voté quelques délibérations. Nous méritons nos droits», lance un conseiller. Malheureusement une prêche sans échos, car aucune trace du maire n'est visible à l'hôtel de ville.

 

Jérôme Serge Todjom

 

Mise à jour le Lundi, 11 Juin 2012 10:27
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir