Mercredi, 16 Avril 2014
Accueil - Le Dossier du Lundi Père Engelbert Mveng: L'âme immortelle
Père Engelbert Mveng: L'âme immortelle PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Le Dossier du lundi
Écrit par Jo Benga   
Lundi, 14 Mai 2012 16:05

La voix de son sang traverse les générations.


Compagnon de longue date du Père Engelbert Mveng, prêtre de l'Archidiocèse de Yaoundé, ancien président de l'Association du clergé diocésain de Yaoundé, l'Abbé Prospère Abéga est un de ces hommes de Dieu qui se sont donnés pour mission de restituer la vérité contre vents et marées. Il évoque dans une interview-vérité avec L'Effort Camerounais, organe d'information de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun, la vie, l'engagement politique et l'assassinat du prêtre Jésuite. Selon lui, «le Père Engelbert Mveng était une chance et une lumière pour le Cameroun. Malheureusement, un prophète n'étant jamais bien accueilli dans son pays, il a été trahi par les siens.

Le jour où le Père Engelbert Mveng est mort, Léopold Sédar Senghor a appelé la présidence de la République pour demander comment un homme comme le Père Mveng pouvait-il vivre sans gardes du corps», a-t-il confié. L'homme dit-on avait des prises de position jugées par trop politiques. Ce qui ne lui a valu que des inimitiés du côté des hommes du sérail, qui le considéraient comme un empêcheur de tourner en rond, un frondeur.

A chacune de ses homélies, ceux qui l'ont connu et fréquenté le jésuite expliquent: «qu'il disait à ceux qui voulaient l'entendre, que le Cameroun était dirigé par les sectes: la Rose croix et la Franc maçonnerie notamment». Voilà pourquoi après sa mort, la rumeur a couru que «Titus Edzoa, alors secrétaire général à la présidence de la République et président de la Rose croix au Cameroun, en savait quelque chose».

Premier Jésuite camerounais, Père Mveng soutient en 1964 une thèse de 3e cycle en histoire intitulée: «Paganisme face au christianisme dans la correspondance de Saint Augustin». Plus tard en 1970, il soutient une thèse d'Etat en histoire, «Les sources grecques de l'histoire négro-africaine depuis Homère jusqu'à Strabon». Il enseigne l'histoire à l'Université de Yaoundé. Engelbert Mveng est également cofondateur d'une congrégation religieuse d'inspiration africaine, les Béatitudes. En rappel, le père Engelbert Mveng est né le 9 mai 1930, à Enem Nkal près de Yaoundé. Il décéde le 22 avril 1995 à Yaoundé. Il était un prêtre jésuite politiquement engagé, auteur dans les domaines de l'art, de l'histoire, de l'anthropologie et de la théologie.

 

Jo. Benga.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir